La vouivre

Nous sommes chorégraphes.

Nous essayons de construire des ponts entre les arts et les disciplines afin de permettre un espace de rencontre. La lumière, la musique et la dimension plastique de notre travail sont au service de notre recherche du mouvement.
Nous cherchons à relier l’intime et l’universel.
Nous cherchons le vertige et le noir matriciel.

Le travail de la compagnie s’inscrit autour de la notion de seuil, de ce que l’on donne à voir et ce que l’on cache, offrant un espace de liberté au spectateur pour recomposer un espace mental, suivant sa propre linéarité du temps et de l’espace.
Nous proposons un point de vue sur le monde d’en dessous où tout est encore en mouvement, alors que la surface demeure immobile. Ne pas se fier à l’immédiateté de ce qui est donné à voir. Regarder plus loin ou plus profond, vers ce qui est caché.

Nous travaillons autour des confins, de la marge, de la liminalité, de la zone frontière, de l’entre-deux-mondes. Nous cherchons cet endroit très spécial où il est possible de rencontrer une puissance autre, où l’on prend le risque de s’altérer, d’où il est difficile de revenir.

La Vouivre est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication / Drac Auvergne Rhône-Alpes et bénéficie du label régional « Compagnie Auvergne Rhône Alpes ». Elle reçoit le soutien du Conseil Départemental du Puy de Dôme au titre de l’aide à la création. La Vouivre est « compagnie associée » au Théâtre de Roanne.

Association passée : La Comédie de Clermont-Ferrand Scène Nationale (2011 2013), Château Rouge d’Annemasse (2016 2019), Le Vellein de Villefontaine (2018 2021) la Commanderie de Saint-Quentin en Yvelines (2020-2021)

L’équipe

Chorégraphes

blank
Bérengère Fournier

Je suis née en 1977 sur une terre volcanique, la nature vissée au corps.
J’occupe mon temps et l’espace à jouer, inventer, parcourir, arpenter, grimper, dévaler, à plusieurs ou en solo. J’apprends en même temps à lire, écrire et danser. Après un cursus classique dans les CNR de Clermont-Ferrand, La Rochelle et la formation Coline, je commence en 2001 mon parcours d’interprète auprès de différents chorégraphes qui auront contribué à façonner l’artiste que je suis.
Pour commencer, Kompani B. Valiente à Oslo m’immerge dans un travail radical à l’engagement physique extrême hors des modes de représentations habituels.
Premier choc. Premier exil. Explosion du cadre familier. Nouveaux repères. Au cours des 3 créations et des tournées internationales, le rapport au public et à ses émotions, l’intime comme vecteur d’authenticité marqueront profondément mon rapport au mouvement, à la chorégraphie. Tout comme la cie Beau Geste (Dominique Boivin), Sylvain Groud et Yan Raballand qui m’invitent sur plusieurs projets et m’enseignent l’exigence, la musicalité et la finesse sans sacrifier à la légèreté, au décalage. Une intention se dessine. Elle s’incarne avec la rencontre de Samuel Faccioli et la création de notre premier duo [oups] bulle métaphorique d’une rencontre amoureuse. Ensemble, nous créons La Vouivre.

Samuel Faccioli

Je suis né en 1977. Je suis fils unique.
Enfant, je m’ennuie beaucoup.
Mes parents me donnent des feuilles pour dessiner, le goût des couleurs, le nom des fleurs et le chant des oiseaux. Je préfère jouer au foot. Je fais du ping-pong, du handball, du solfège, du piano, du tennis et du saxo mais je préfère jouer au foot, créer des espaces et chercher le geste juste. À 15 ans je participe à une école en mer. Je pars sur un voilier pour aller nager avec les baleines à bosse. Je rêve d’expéditions lointaines. J’ai le mal de mer. Au retour, mon goût pour l’école s’amenuise. Je termine péniblement un cursus scientifique et puis j’arrête. Je me perds un peu. Je découvre le théâtre. Je rencontre beaucoup de gens passionnés à qui j’emprunte une façon de voir le monde. Je joue des classiques et de la poésie. Avec d’autres, on joue dans la rue puis sous un chapiteau. On crée un groupe de musique. Je suis assistant à la mise en scène pour quelques opéras. À 20 ans je vois mon premier spectacle de danse contemporaine. Tout va
changer. Je joue, je danse, j’apprends. Je commence à mettre en scène et à chorégraphier. Je dessine, je m’intéresse à la lumière, je découvre le montage vidéo. Je rencontre Bérengère Fournier.
Tout va prendre forme.
À deux, nous inventons La Vouivre.

Administration & production

Nelly Vial

Amatrice éclairée et passionnée de danse contemporaine, je suis des cours amateurs en danse pendant plus de 20 ans.
Diplômée d’une licence en Histoire de l’art, je me spécialise en conception et mise en œuvre de projets culturels à l’université Lyon 2, puis en gestion des activités culturelles en administration et droit du travail au CAGEC à Nantes.
J’effectue mon stage de sortie d’étude à l’ADC de Genève et intègre Danse à Lille, actuellement CDCN Le Gymnase à Roubaix, sur le poste de chargée de la pédagogie et de la médiation.
Je rencontre à cette occasion Foofwa d’imobilité que j’accompagne à la production pendant plus de 5 ans à Genève. Je travaille auprès de nombreux autres artistes chorégraphiques tels que Jean Gaudin, Dominique Brun, Thomas Lebrun.
Je fonde en 2009 avec Sophie Gérard, « Format où la création d’un territoire de danse en Ardèche », pour lequel je m’investis pendant plus de 6 ans. Je rencontre Bérengère Fournier et Samuel Faccioli en 2009. J’intègre la compagnie La Vouivre en tant que chargée de production, puis en tant qu’administratrice de production, puis depuis 2017 en tant qu’administratrice générale. Toutes ces aventures façonnent mon expertise des arts chorégraphiques. Je suis appelée sur différents réseaux et suis invitée pendant 4 ans à siéger à la commission danse de la Drac AURA.

Assistante de production / Diffusion

Julie Dupuy

Julie Dupuy est née en 1992 à Grenoble. Elle suit un parcours de formation à la croisée des politiques publiques et du spectacle vivant. Parallèlement à l’obtention d’une double licence en droit international public – langues étrangères appliquées à l’UPMF de Grenoble, Julie participe à plusieurs projets artistiques en France et à l’étranger (Festival interuniversitaire de Fes, Festival Voix de Mômes à Ouagadougou, Festival de Valleyfield au Canada…) qui lui donne envie de poursuivre dans cette voie. Elle s’initie aux techniques du jeu théâtral auprès de plusieurs metteurs en scène à Grenoble (Laurence Grattaroly, Karim Troussi, Sophie Vaude, Benjamin Moreau…), au Burkina Faso (Wécré Théâtre) et à l’école lyonnaise La Scène Sur Saône, et consolide ses compétences en gestion de projets artistiques, culturels et associatifs en s’engageant auprès d’associations culturelles et socioculturelles. En 2016, elle est lauréate de l’Institut de l’Engagement et intègre par la suite le master Direction de Projets culturels à Sciences Po Grenoble qu’elle obtient en 2018. Julie cofonde alors l’association culturelle et créative ÏNUÉE dans laquelle elle participe en tant que comédienne, metteur en scène et chargée de développement. Elle plonge dans l’univers de la danse contemporaine lors d’un stage en production au sein des Hivernales – CDCN d’Avignon. Lors du Festival « On (y) danse aussi l’été » (Avignon Off), elle fait la rencontre de la cie La Vouivre. Sensible au travail et à l’énergie communicative de la compagnie, elle intègre l’équipe en tant qu’assistante de production en mars 2019.

Interprétes

blank
Caroline Blanc

Caroline Blanc débute son parcours au Conservatoire National de Région et à l’Ecole Municipale de Danse de Clermont-Ferrand. Elle intègre la Cie Coline en 1998 pour se former à la danse contemporaine puis devient interprète pour de nombreuses compagnies françaises. En 2001, elle débute sa collaboration avec Christian Ubl avec qui elle crée Cube et continue son parcours d’interprète avec Guillaume Weis Dance People au Luxembourg, le Ballet Preljocaj … Elle commence en 2004 une longue collaboration auprès de Michel Kelemenis avec qui elle dansera dans de nombreuses pièces et qu’elle accompagnera sur de nombreux projets de coopération à l’étranger.

Professeur de danse contemporaine diplômée d’état, elle intervient de manière ponctuelle sur des projets pédagogiques en milieux scolaires.

Parallèlement à son parcours de danseuse, elle s’intéresse de près aux thérapies manuelles et s’initie au shiatsu puis obtient deux Diplômes Universitaires de Médecine Traditionnelle Chinoise à la faculté de médecine de Montpellier.

En 2012, elle entre au CollègeOstéopathique de Provence à Marseille et s’installe en tant qu’ostéopathe en juillet 2018 dans son cabinet à Calas.

Pour La Vouivre, elle fait une reprise de rôle sur la tournée de FEU saison 17/18

Kostia Chaix

Né à Rio de Janeiro au Brésil en 1996, il découvre la danse et le plaisir humain de danser dès le plus jeune âge. Il commence sa formation de danseur au Conservatoire National Supérieur de Lyon d’où il sort diplômé en 2018. C’est avec le Jeune Ballet du CNSMD qu’il rencontre l’œuvre de Maguy Marin en interprétant la pièce May B.
Au sortir de sa formation, il participe en qualité d’interprète aux projets chorégraphiques des compagnies La Vouivre pour les pièces Arcadie et La Belle, Amala Dianor (Quelque part au milieu de l’infini), et Dorkypark/Constanza Macras à Berlin. Passionné d’improvisation il créé le groupe de recherche Anoesis. Parallèlement il crée ça compagnie « La Conjoncture ». Lors de la saison 2020-2021 il intègre la compagnie Maguy.

Evguénia Chtchelkova

Née à Moscou, Evguénia Chtchelkova commence par la danse classique. Puis elle se tourne vers la danse contemporaine, qui l’amène en France au CNSMD de Lyon. Après ses études elle travaille régulièrement avec Yan Raballand, Cyril Viallon et Odile Duboc. Et croise le chemin de différents chorégraphes comme Lionel Hoche, Pascaline Verrier, David Drouard, Bernard Baumgarten

Evguénia Chtchelkova intègre la compagnie en 2016 pour le spectacle FEU.

Julie Koening

Née en 1991, Julie se forme au Ballet junior de Genève de 2010 à 2012. Elle travaille ensuite pour différentes compagnies en France et à l’étranger, notamment Ballet Actuel à Toulouse sous la direction de Nathalie Bard et le ballet contemporain Skanesdansteater en Suède. Depuis 2014, elle danse pour le chorégraphe Sylvain Groud, aujourd’hui à la tête du CCN de Roubaix/Ballet du Nord. Depuis juillet 2017 Julie travaille pour la compagnie irlandaise Junk Ensemble avec les créations “Soldier Still”; “Dolores”; “The Misunderstanding of Myrrha”. En 2019 elle participe à une création auprès du chorégraphe irlandais Luke Murphy, Cie Attic projects. Depuis 2018 elle collabore avec La Vouivre sur les créations « Arcadie » et « Lux ».

Tom Grand Mourcel

Issu de la culture Hip Hop, à l’âge de 17 ans, Tom part à New York à la rencontre du monde underground et côtoie les innovateurs de la danse Hip Hop.
De retour en France, il intègre en 2012 le CNSMD de Lyon en danse contemporaine et obtient à sa sortie en 2016, le DNSPD.
En 2016, Tom Grand Mourcel intègre en tant qu’interprète la compagnie Ex Nihilo pour les nouvelles créations In Paradise et Paradise Is Not Enough. Il intègre aussi la compagnie Plan K pour une reprise de rôle dans Homo Furens, La Fabrique Fastidieuse pour le spectacle Vendredi, la Cie R14 de Julien Grosvalet et dernièrement, le collectif Bleu Printemps pour le spectacle 900 days spent in the twenty century.
En parallèle à son activité d’interprète, Tom Grand Mourcel crée avec Véra Gorbatcheva la compagnie Dikie Istorii et co-fonde dernièrement le collectif Hoods Flakes avec Chandra Grangean, Lise Messina et Martin Malatray Ravit.

> Visiter le site de la cie

En 2018, il fait la rencontre de Samuel Faccioli et Bérengère Fournier et intègre La Vouivre pour la pièce de groupe Arcadie.

 

blank
Emmanuelle Gouiard

Née en 1977, Emmanuelle se forme à la danse classique au CNR de Clermont Ferrand puis à la danse contemporaine au RIDC (Paris 18è, direction Brigitte Hyon) et au CNR de Paris. Elle obtient son Diplôme d’Etat en danse contemporaine en 1999.
Elle débute sa carrière d’interprète au sein de la Compagnie Monique Duquesne, puis intègre à partir de 2002 la Compagnie Hoogenraad et commence à exercer la pédagogie.
Elle collabore ensuite avec plusiuers compagnies (Compagnie Appel d’Air, Compagnie l’Arbre du Voyageur, Compagnie Arcosm…)
Elle développe en parallèle un travail pédagogique autour de la relation musique/danse auprès de différents publics (milieux scolaires, ateliers parents/enfants, pédopsychiatrie ou centre de rééducation ….).
En 2013, elle intègre l’équipe et l’univers singulier de la Compagnie La Vouivre (Bérengère Fournier et Samuel Faccioli), pour la reprise du duo OUPS. De plus en plus impliquée dans le travail de sensibilisation et de transmission auprès du jeune public, elle intègre le pôle pédagogique de la compagnie et développe, avec Bérengère Fournier et Samuel Faccioli, une approche sensible des ateliers toujours en lien avec leur répertoire et les fondamentaux développés dans leur travail chorégraphique (le temps, l’espace, la relation au groupe, l’animalité, le jeu, l’écoute…).
Zoé Lecorgne

Zoé Lecorgne commence la danse contemporaine en région parisienne au CRR de Paris et de Boulogne.

En complément, elle poursuit une Licence en Psychologie clinique. Elle se forme ensuite à Coline, formation du danseur interprète à Istres de 2014 à2016. C’est lors de cette formation qu’elle rencontre de nombreux pédagogues et chorégraphes notamment Alban Richard, Thomas Lebrun, Emanuel Gat, David Hernandez, Georges Appaix.

En 2018, elle rejoint l’équipe de Emanuel Gat Dance pour la création STORYWATER.

Elle rejoint en 2021 Alban Richard pour la pièce 3 Works for 12 et également Wendy Cornu sur la pièce Volutes. En 2022, elle collabore avec Oona Doherty sur la pièce Navy Blue.

Riche de son parcours d’interprète, l’envie de créer émerge et elle décide de monter avec Thibault Desaules la compagnie Vigousse.

Zoé Lecorgne rencontre Bérengère Fournier et Samuel Faccioli en 2018 et devient interprète sur la pièce de groupe ARCADIE.

Aurélien Le Glaunec

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 2001, il travaille durant sa carrière de danseur avec de nombreuses compagnies pour lesquelles il privilégiera la fidélité et la recherche au long cours. Parmi elles, la Compagnie Beau Geste/Dominique Boivin, la Compagnie Contrepoint/Yan Raballand et la iX Cie/ Philippe Vuillermet entre autres.
En 2021, il obtient son Master II en administration du spectacle vivant à l’ENSATT et collabore depuis, en tant que chargé de production, avec le Collectif Ès et l’Association Cabane/Lionel Bègue.
Pour La Vouivre, Aurélien fut à la fois interprète et plus récemment en charge de la diffusion/communication en remplacement de Julie Dupuy.

Baptiste Ménard

Baptiste Ménard était étudiant au Conservatoire de Nantes (2007-2011), puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (2011-2015).

Après ses études, il intègre la Cie Instabili, de Virginie Quigneaux pour Space Faune. En 2017, il danse pour le Théâtre Song of the Goat en Pologne, pour la pièce Island chorégraphié par Yvan Perez ainsi que dans la création de Christian Rizzo, D’à côté. Il participe à plusieurs projets d’Yves Noël Genod, ainsi que Mémoire d’un oubli du Collective/Less de Robin Lamothe. Il rejoint en 2018 Yan Raballand pour la création de Flux et 14 Duos d’Amours, intègre en 2019, 2020 la Cie de Christian Ubl pour La 5ème Saison, et travaille avec la Cie Play de Michèle Murray pour Wilder Shores, Empire of Flora, Duos/Collisions. Il collabore avec Lionel Bègue pour sa création Cabane.

Baptiste fait la rencontre de Bérengère Fournier et Samuel Faccioli en 2016. Il est interprète sur la pièce FEU.

Joachim Maudet

Originaire de Bretagne, Joachim Maudet se forme au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris ainsi qu’à l’université Paris VIII en licence art et spectacle chorégraphique.
Suite à sa formation, il part à l’étranger où il dansera pour l’Akram Khan Dance Company (UK), la Noord Nederlandse Dans (ND) ainsi que le National Dance Company Wales (UK).
De retour en France en 2013, il commence à collaborer avec plusieurs chorégraphes tels que Tatiana Julien, Christian Ubl, Arthur Perole, Léa Tirabasso, Léonard Rainis et Katell Hartereau.
Plus récemment, il collabore avec Chloé Zamboni, Mathilde Bonicel, Antoine Morinière et Ambra Senatore.
En parallèle de son parcours d’interprète, il crée la compagnie les Vagues en 2017.
Sa première pièce, ‘sto:riz, voit le jour en 2019 suivi de son solo GIGI en 2022 et du trio WELCOME en 2022.

Il collabore avec La Vouivre sur les projets La Belle et Feu.

> Visiter le site de la cie 

blank
Léa Scher

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2012, Léa participe tout d’abord à la création Revolve d’Emmanuelle Vo-Dinh au Phare, Centre chorégraphique national du Havre Haute Normandie. Elle intègre, par la suite, la Cie La BaZooKa pour interpréter Queen Kong, une pièce jeune public puis la création Pillowgraphies. Depuis 2014, Léa est interprète de Thomas Lebrun au Centre chorégraphique national de Tours pour les pièces Lied BalletOù chaque souffle danse nos mémoires, pièce commandée par le Centre des monuments nationaux, Avant toutes disparitionsDans ce monde pièce jeune public créée en 2018, Ils n’ont rien vu et Mille et une danses (pour 2021).Elle collabore également avec la Vouivre sur une reprise de rôle pour leur spectacle Feu.

Victor Virnot

Victor Virnot (France, né en 1991) s’est formé au conservatoire de Montreuil, au CRR de Paris puis au Cnsmdp. Il n’a de cesse durant sa formation – et par la suite – de s’imprégner d’univers différents tels que le hip-hop, le cirque et les arts martiaux. Il a participé à plusieurs créations de différents chorégraphes : Emmanuelle Grach, Arthur Harel, Yuval Pick, Philippe Lafeuille, Thierry Escarmant, Christine Bastain, Sébastien Lefrançois, David Drouard, Andrew Skeels, Blanca Li et La Vouivre.

En 2018, Victor Virnot intègre La Vouivre où il est interprète pour la pièce Arcadie.

Claire Vuillemin

Claire Vuillemin, artiste-pédagogue, se forme à la danse classique et contemporaine au CRR de Lyon puis intègre le CNSMD de Lyon de 1999 à 2002. Après une année à la School of Toronto Dance Theatre, elle revient en France en 2003 et exerce son métier d’interprète auprès de différentes compagnies. Elle travaille notamment avec Abou Lagraa, Carlotta Sagna, Yann Lheureux, Emmanuel Grivet, Frederic Cellé, Mitia Fedotenko, Yan Raballand et Bruno Pradet. Parallèlement, à sa carrière d’interprète, elle s’intéresse à la transmission et à l’enseignement de la danse contemporaine. Titulaire du DE de professeur de danse contemporaine depuis 2015, elle enseigne la danse contemporaine au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon depuis 2018. 

Claire Vuillemin participe au pôle pédagogique de la compagnie sur les ateliers de médiation de 2015 à 2017.

Aure Wachter

Originaire du sud de la France et passionnée de danse depuis son plus jeune âge, Aure voit naître son intérêt pour le chant lors de sa participation au projet West Side Story de Scott Alan Prouty, en collaboration avec l’orchestre National du Capitole de Toulouse lorsqu’elle a 16 ans.

Elle étudie ensuite la danse au CNSMD de Paris, et c’est lors de son certificat d’interprétation en 2014 qu’elle fait la connaissance de Rachid Ouramdane (co-directeur du Centre Chorégraphique National de Grenoble avec Yoann Bourgeois). Elle prend part ensuite à plusieurs de ses créations (Tenir le Temps,  Franchir La Nuit).

Par la suite, elle travaille avec Jann Gallois (artiste associée au Théâtre National de Chaillot), Nicole Seiler (Lausanne, Suisse) François Chaignaud, Geoffroy Jourdain et l’ensemble Les Cris De Paris. Elle co-chorégraphie un duo avec Soa Ratsifandrihanna pour le contrebassiste Florentin Ginot et son projet FOLIA autour du répertoire de Marin Marais.
Aure poursuit son expérimentation de la voix avec Maud Lepladec fin 2020 dans Counting Stars With you, dont le répertoire est entièrement composé par des femmes.

Aure fait la rencontre de Samuel Faccioli et Bérengère Fournier en 2016. Elle est interprète pour la pièce FEU.

Théo Marion Wuillemin

Théo Marion-Wuillemin est diplômé du Conservatoire de Danse de Lyon (FR). Théo a travaillé et collaboré avec des artistes européens tels que Andreas Constantinou (Himherandit Prod.), Yvann Alexandre, Davy Brun, Pierre Pontvianne, ou Abou Lagraa. Depuis 2015 il chorégraphie ses propres pièces avec sa compagnie : Pas (2015), Face (2016) ou encore Opus n°1 (2019) et Le duo 180#2 (2019). Sa dernière création Without, est en cours de diffusion et il travaille actuellement sur son prochain projet, Boiler. Théo obtient en 2019 un soutient des Ateliers Médicis ainsi que des Ministères de la Culture et de l’Éducation Nationale grâce au dispositif « Création en Cours ». Il est sélectionné par La Fabrique de la Danse pour rejoindre leur Incubateur de Chorégraphe en septembre 2021.

Théo rencontre Bérengère Fournier et Samuel Faccioli en 2018. Il est interprète pour la création Arcadie.

 

Lien compagnie : https://www.comcorpus.com/

Compositeur musicien

Gabriel Fabing

Musicien multi-instrumentiste, compositeur, Gabriel suit durant dix ans le conservatoire de musique d’Amnéville dans les classes de piano, flûte traversière et violoncelle.
En 2003 il rencontre la Cie La Valise (théatre/marionnette/cirque) pour laquelle il composera une dizaine de bandes-son.
A partir de 2007, il collabore avec de nombreuses compagnies issues de champs très variés (danse, rue, cirque théatre, marionnettes), notamment La Mâchoire 36, la cie Carabosse, Les fruits du hasard,  La Bande Passante, Caliband Théâtre, La Vouivre, pour lesquels il créé des bandes-sons ou interprète ses propres compositions en direct sur le plateau. 

Entre 2009 et 2011, il décline son Elektronik orkest : Conception de morceaux pour harmonie et musique électronique, en collaboration avec la Cie la valise, les harmonies de Bitche, Obernai, val de Fench , le CIM de Bar Le Duc et l’U4 à Uckange.
Depuis 2014, il décline son concept PERIPHERIE avec les Harmonies deMetz, Boulay, Pays de Bitche etprochainement avec Saint-Avold.
En 2010, il fonde avec Claire Girod la CieBlah Blah Blah sur  l’axe des musiques vivantes, libres et décalées.
Gabriel Fabing est auteur-compositeur- interprète au sein de La Vouivre. Bérengère Fournier, Samuel Faccioli et Gabriel installent une longue collaboration depuis leurs débuts respectifs (OUPS, Pardi, La Belle, FEU, Arcadie,…).

Techniciens

Gilles de Metz

Après une formation d’électrotechnicien complétée par des études secondaires en faculté autour du théâtre, il découvre les métiers techniques du spectacle vivant (son, lumière, vidéo et scénographie).
Ses différentes rencontres professionnelles lui permettent d’évoluer dans ces domaines avec une sensibilité particulière pour la lumière qui est pour lui un langage à part entière.
Il travaille comme lumière depuis de nombreuses années à la Scène Nationale de Forbach.
Il réalise les créations lumières de tous les spectacle de La Vouivre depuis ses débuts. 

Laurent Bazire

C’est lors de son cursus universitaire en Arts du spectacle à Rennes, à l’occasion d’un stage animé par Marion Hewlett, que Laurent réalise son attrait pour la lumière de spectacle.
Il intègre l’E.N.S.A.T.T. en 2000, école de théâtre qui lui permettra une 1ère expérience de conception d’éclairages aux côtés de Christian Schiaretti (Utopie, juin 2003).
Le 1er spectacle qu’il accompagne en tournée lui permet de découvrir l’économie du Jeune Public (Le petit bonhomme à modeler, Cie Théâtre de Romette, 2003-2005).
Bien que n’étant familier d’aucun instrument, c’est pourtant la musique qui façonne ensuite son parcours professionnel : festival Jazz sous les pommiers (mai 2002 et 2003) et festival de musique baroque d’Ambronay (oct. 2003) en tant que régisseur débutant, puis mise en lumière régulière de concerts organisés à la salle Molière de Lyon (2006-2009). Cette approche se poursuit avec l’Ensemble Les nouveaux Caractères (Du coq à l’âne, 2010-2015).
Deux compagnies lui ont permis d’ajouter la danse à son vocabulaire :
la Cie ARCOSM qu’il rejoint en 2005 pour la régie lumière d’Echoa (puis Traverse, Bounce, Sublime, Sens, Hotel Bellevue), dont il assure également la coordination technique depuis 2010.
la Cie La Vouivre lui confie la préparation technique de ses spectacles en tournée depuis 2015 (La Belle, FEU, Arcadie) et il l’accompagne désormais en tant que régisseur plateau pour LUX.

David Favero

Né à Albertville le 07/11/76 Savoyard de souche, et musicien autodidacte c’est à l âge de 24 ans que j ai décidé de me lancer dans une formation aux métiers du son et de la lumière dans le spectacle vivant au GRETA Ardèche méridional durant 18 mois.
S’en est suivi directement 8 ans en tant que permanent régisseur son à l espace culturel Jean Blanc à la ravoire ( 73 ).
1 an en tant qu intermittent régisseur lumière et accueil au Théâtre en rond de Sassenage (38 )
3 ans en tant que permanent régisseur son au Théâtre en Rond
3 ans en tant que permanent régisseur général au Théâtre en Rond.
Aujourd’hui, je travaille régulièrement à l’ Espace Malraux à Chambéry, le Dôme Théâtre à Albertville ainsi que divers autres lieux de spectacle en Savoie.
J’intègre la compagnie La Vouivre pour une reprise de régie plateau sur le spectacle LUX.

 

Intervenant.es pédagogiques

Gaëlle Jeannard

A travers un travail d’autrice et de collaboratrice artistique, elle cherche à faire émerger une zone d’accueil et de rencontres entre des démarches, pratiques et vécus artistiques, et à rendre compte d’expériences collectives. En articulant les notions qui sous-tendent l’ensemble de sa démarche (fabrique du regard, philosophie de la relation et de l’inscription, statut de la parole…) avec les oeuvres en question, elle écrit, anime des temps de réflexion, de création et de rencontre, conseille en dramaturgie et en écriture de plateau.

Elle crée REC.IFS en 2017, un projet qui fonde l’ensemble des actions qu’elle mène dès lors, et qui prend appui sur la création d’outils dramaturgiques et narratifs, à même d’impliquer des citoyen·nes, habitant·es d’un territoire, usager·es d’une structure, dans la création et/ou la représentation d’une oeuvre artistique ou d’un projet culturel. Elle travaille avec La Cascade – Pôle National Cirque, la structure Dessin populaire & contemporain et le Théâtre du Vellein, partage des temps d’expérimentations artistiques et dramaturgiques avec Catherine Contour et Camille Louis, et continue d’écrire sur le travail de nombreux·ses artistes. Elle est collaboratrice régulière de Magali Chabroud – blÖffique théâtre, de Bérengère Fournier et Samuel Faccioli – La Vouivre, et de Chloé Bégou – Colonie Bakakaï.

Site: https://recifs.wixsite.com/gaellejeannard

Emmanuelle Gouiard

Née en 1977, Emmanuelle se forme à la danse classique au CNR de Clermont Ferrand pendant une dizaine d’années, puis à la danse contemporaine au RIDC (Paris 18è, direction Brigitte Hyon) et au CNR de Paris et obtient son Diplôme d’Etat en danse contemporaine en 1999.
Elle débute sa carrière d’interprète au sein de la Compagnie Monique Duquesne avec la création Esprit de Suite (danses anciennes), puis intègre à partir de 2002 la Compagnie Hoogenraad (St-Louis/Alsace), participe aux créations Il venti, Bang-Bang you’re dead, Duo sans titre, Kurzwellen, et commence à exercer la pédagogie.
En 2004, elle rejoint la Compagnie Appel d’Air pour la création du dyptique Hors Champs /À Travers Champs (vidéo/danse).
Puis en 2005/2006, elle collabore avec la Compagnie l’Arbre du Voyageur (pratique du Tai chi chuan) au spectacle Soul Train.
Elle participe en parallèle et ponctuellement à de nombreuses performances in situ et vidéo avec différents collectifs.
Pour de nouvelles aventures chorégraphiques et musicales, elle rejoint la Compagnie Arcosm (Thomas Guerry  Camille Rocailleux) durant l’été 2007 et depuis tourne en France et à travers le monde avec le spectacle Echoa (body percussions, théâtre musical….) Elle développe en parallèle un travail pédagogique autour de la relation musique/danse auprès de différents publics (milieux scolaires, ateliers parents/enfants, pédopsychiatrie ou centre de rééducation ….) tout en continuant sa collaboration avec la Compagnie Appel d’Air avec la création de A contrario et du duo Canap(é)s (apéro dansé) en 2009, de T.I.N.A (questionnement sur le genre) en 2012, FOPATAPé (pièce jeune public questionnant la violence) en 2016 et toujours en tournée actuellement.
En 2013, elle intègre l’équipe et l’univers singulier de la Compagnie La Vouivre (Bérengère Fournier et Samuel Faccioli), pour la reprise du duo OUPS. De plus en plus impliquée dans le travail de sensibilisation et de transmission auprès du jeune public, elle intègre le pôle pédagogique de la compagnie et développe, avec Bérengère Fournier et Samuel Faccioli, une approche sensible des ateliers toujours en lien avec leur répertoire et les fondamentaux développés dans leur travail chorégraphique (le temps, l’espace, la relation au groupe, l’animalité, le jeu, l’éccoute…).
Gaïa Merigot

Après s’être formée plusieurs années au près de Blandine M. Basile et Laure Buathier au CFDd (Lyon), Gaïa intègre en 2016 l’école Coline où elle rencontre plusieurs chorégraphes tels que Thomas Lebrun, Alban Richard, Georges Appaix … A sa sortie de formation en 2018, elle assiste la chorégraphe Blandine M.Basile pour un projet de création avec l’INSA de Lyon. Elle intervient également au sein de nombreuses écoles dans le cadre d’action de sensibilisation autour du travail de la cie Nathalie Pernette et de la compagnie la Vouivre. En 2019, elle fonde la Cie Dune et D’os avec Lucien Morineau. Ils engagent ensemble une première création avec Marée Basse, puis Fardage pour les danseurs de la formation désoblique (CFDd). Elle rejoint cette année en tant qu’interprète, la cie R.A.M.a pour une reprise de rôle dans la pièce My petit pogo et la cie Pièces détachées pour le projet Rites.

Collaborateurs

Sylvain Berger (Tarentinoiz)
Vidéaste

Marine Drouard
Webmaster

Gaëlle Jeannard  +
Dramaturge

Florian Martin
Créateur vidéo

Marie Nimier  +
Auteure

Julie Lascoumes
Nathalie Martella
Laure Picheret
Créatrices costumes

Emmanuelle Tonin +
artiste plasticienne

Didier Boncaillou +
graphisme et dessin

Nicolas Claveau +
designer graphique

Audrey Jardin / Les Sémillantes +
Consultante diffusion et réseau

Photographes

Olivier Bonnet
Elisabeth Carecchio
Michel Cavalca
Marine Drouard
Jean-Louis Fernandez
Claudius Thiriet
Ilaria Triolo
VIP
PF
Emile Zezig

Conseil d’administration

Présidente : Monique Reboul
Trésorière : Emilie Guillemette
Administrateurs : Julie Gazagnes et Bernard Lescure

X